Un peu d’histoire

Les pandémies et les épidémies font depuis longtemps partie de l’histoire du Canada. Une importante éclosion a été celle de l’influenza pandémique de 1918, aussi appelée la grippe espagnole. En raison de la Première Guerre mondiale, l’Armée canadienne n’a pas été en mesure d’offrir beaucoup d’aide à la population canadienne au pays. Et pour aggraver les choses, de nombreux membres du personnel médical civil s’étaient enrôlés et étaient partis à l’étranger, ce qui a entraîné une pénurie de médecins et d’infirmières au Canada. Par conséquent, les femmes se sont portées volontaires en grand nombre pour travailler dans les détachements d’auxiliaires volontaires. Ces femmes ont prodigué des soins à des patients atteints de l’influenza dans tout le pays, s’acquittant parfois de tâches s’apparentant à celles du personnel médical d’une communauté. C’est ainsi, et de bien d’autres façons, que les civils ont pu servir leur pays en temps de crise.
 
En 2020, la situation est différente. Les Forces armées canadiennes soutiennent le gouvernement du Canada en ces moments difficiles. Nos militaires au pays appuient la réponse nationale à la propagation de la COVID-19 en répondant aux demandes d’aide des provinces du Québec et de l’Ontario, offrant ainsi une aide supplémentaire aux Canadiens les plus vulnérables dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée de ces deux provinces. De plus, les Rangers canadiens soutiennent les communautés du Nord de tout le pays.
 
Bibliothèque et Archives Canada
Via Groupe des Services de santé FC